Weekend chez Escape Time Châteaudun et Vendôme

Ce weekend 16 et 17 octobre 2021, nous avions rendez-vous dans 2 agences Escape Time pour jouer leurs scénarios. Voici le récit de notre weekend à Châteaudun et à Vendôme. 

Escape Time Châteaudun

Je n’avais jamais entendu parler de cette ville avant, mais c’est très charmant. Il y a un magnifique château et de vieilles maisons à colombage : la ville est remplie d’histoire.

Escape Time a choisi un lieu atypique pour s’installer. Leur agence se trouve dans les sous-sols de l’ancien Hôtel Dieu (Hôpital religieux), d’où la présence de la chapelle de la Madeleine juste à côté. Quoi de plus original que d’être dans des caves, avec de vieilles pierres pour partir en mission !

Le cœur sacré de Jehan de Dunois

Ce décor est parfait pour le scénario Le cœur sacré de Jehan de Dunois car on vous envoie en 1475, en plein cœur du Moyen-Age pour retrouver une urne contenant le cœur de Jehan de Dunois qui était le compagnon de Jeanne D’Arc. L’immersion est très bonne et la difficulté moyenne. C’est donc parfait pour jouer en famille ou débuter les escapes game.

Le manoir des sœurs Aubépine

Après une courte pause, on part sur la mission : Le manoir des sœurs Aubépine. Nous partons maintenant en 1928 pour chercher des documents que Vincent Lenoir aurait laissés au sein du manoir où vivait Louise Aubépine, avec qui il a eu une relation. L’intégration du manoir et de son jardin dans le sous-sol est assez bien réussi et vous fera vous sentir en 1928. Pour cette mission, il vous faudra être très observateur et suivre les traces !

Comme nous étions 10 joueurs, on avait fait des équipes de 5, on a donc fait ces scénarios dans ce sens pour l’équipe 2 et inversement pour l’équipe 1.

Les appartements parallèles 2051

Pour la 3ème mission, celle-ci était en battle : l’équipe la plus performante gagne, et l’autre non ! Il s’agit du scénario : Les appartements parallèles 2051. Notre mission est cette fois-ci dans un futur et sous l’eau. Nous devons rentrer chez Vincent Lenoir et récupérer des preuves d’un meurtre. Les décors sont bien faits, mais c’est minimaliste. On aimera ou pas. A noter aussi que le scénario est très linéaire et ne permet pas d’avancer ou de passer à autre chose si on bloque. Et être à 5 sur la même énigmes/cadenas n’est pas toujours possible. L’avis est mitigé sur cet escape, certains d’entre nous l’ont absolument adoré, alors que d’autres n’y ont pas pris plaisir.

Après cet escape game, on a continué à discuter avec les game masters tout en profitant d’une bière de l’éclair. Il s’agit d’une ancienne bière de Châteaudun qui est illustrée par un phœnix et que l’on retrouve d’ailleurs sur le haut de la fontaine de la place principale de la ville.

Le soir, au restaurant, on s’est fait la réflexion qu’on allait finir nos escapes assez tôt… et donc qu’on pouvait faire une réservation sur Tours pour un dernier sur le chemin du retour !

Escape Time Vendôme

Nous arrivons pour 10h30 afin de jouer leurs 3 scénarios. Les locaux ont moins de charme que ceux de Châteaudun. Ici on est dans des entrepôts aménagés. Les 3 scénarios qu’on y trouve sont Le Silver Express, la cour des condamnés et leur dernière création le Sunhill Hôtel. L’accueil est très chaleureux. 

On a remixé les équipes par rapport à la veille afin que tout le monde joue avec tout le monde. On commence par les scénarios Le silver express pendant que d’autres font le Sunhill Hôtel et on termine tous ensemble par La cour des Condamnés.

Le Silver Express

On se retrouve en 1890 à bord d’un prestigieux train américain : le Silver Express. Pourquoi ? Car Vincent Lenoir nous y a donné rendez-vous. Est-ce un piège ? Allons-nous devoir modifier le passé ? Ce qui est sûr c’est que l’on se croit vraiment dans un vieux train, comme dans les vieux films de western, c’est bien, on apprécie ! Lorsqu’on joue, on a différents choix à faire qui affectent la fin de la mission. On se gardera de vous dire ceux qu’on a faits, mais c’était les bons ! Ce n’est pas quelque chose de courant et on a bien aimé ce point.

Sunhill Hôtel

Nous voilà dans le hall d’un hôtel. Il s’agit du Sunhill Hôtel. En effet, nous venons d’apprendre que Vincent Lenoir y séjourne. Il possède un artefact que l’on appel l’hyperion, qui lui sert à naviguer dans le temps, mais cause de graves dégâts temporels ! Notre mission est donc de récupérer cet objet.

La mission commence dans le hall de réception de l’hôtel. On s’y croirait pour de vrai, même le maître d’hôtel est présent ! Et c’est de surprise en surprise qu’on va avancer dans cet escape game vraiment très bien réalisé. Le décor nous a fait pensé au film « Shining » avec une ambiance bien moins inquiétante, ne vous en faite pas !

La cour des condamnés

Après une courte pause pizza, on enchaîne sur le scénario La cour des condamnés. Et c’est top car on peut y jouer tous ensemble : notre équipe de 10 ! Ce scénario atypique est prévu de 4 à 12 joueurs. C’est plutôt rare et c’est très bien réussi, car tous les joueurs ont leur place et quelque chose à faire. Personne n’est mis de côté et on passe tous un bon moment ! Oui, on s’amuse vraiment car dans ce scénario d’escape game on y trouvera un peu de RP (rôle play – jeu de rôle) et notre gardien de prison a superbement joué son rôle. L’important est de se prêter au jeu pour profiter au maximum du scénario.

Notre mission est simple : s’échapper de cette prison, ou nous avons été enfermés à cause d’un piège que Vincent Lenoir nous a tendu. Et on a réussi avec brio et beaucoup de fun !

Escape Time et Escape Yourself à Tours

Une partie du groupe se retrouve à la maison mère de EscapeTime pour y jouer le scénario Time Lab pendant que les autres sont chez Escape Yourself pour jouer Ernestine 2.

Escape Time Tours est facile d’accès et situé dans une zone commerciale. Dès notre entrée dans le bâtiment, on a l’impression d’être téléportés dans le futur, ou dans un vaisseau spatial. Rien à redire, le hall d’accueil est vraiment au top. 

Time Lab (Escape Time)

Dans la mission Time Lab nous allons devoir, non pas nous échapper le plus rapidement, mais tenir le plus longtemps possible face à une invasion d’infectés tout en essayant de trouver un remède au virus ! Nos choix impactent le déroulement de l’aventure, avec soit une fin rapide, soit un long chemin parsemé d’embuches. 

Nous sommes dans un laboratoire désaffecté où la végétation a pris ses aises jusqu’à transpercer les murs et le plafond. Derrière les portes fermées, on peut entendre les infectés qui ont soif de nous dévorer… Ni une, ni deux, nous devons agir !

L’immersion est excellente : décors, musique d’ambiance, « infectés » et effets spéciaux. Tout est bien pensé pour qu’on se prête au jeu afin de sauver le monde au plus vite.

Les énigmes font plutôt appel à la réflexion et de la logique avec une petite dose d’informatique.

Ernestine 2 (Escape Yourself)

Une arrivée plutôt austère, avec une game master qui met d’entrée dans l’ambiance du jeu d’Ernestine 2. La décoration du hall d’accueil est dans le thème, très sombre, avec des bruitages.

Nous sommes entrés dans une très grande pièce, assez impressionnante et composée avec goût et recherche de style par rapport au thème.

Ce scénario ne nécessite pas d’avoir fait le 1er, ni d’autres scénarios dans l’enseigne et on le classerait plus dans le thème paranormal, qu’horreur, car l’ambiance est très oppressante comme on aime, mais pas gore. Énigmes variées et salle bien exploitée, quelques surprises sympas au cours de la partie et un scénario très complet.

Les seuls regrets : ne pas avoir pu récupérer la photo de la fin car une seule impression gratuite, pas de mise à disposition sur le web et aussi un manque de compréhension face à l’interdiction d’utiliser les toilettes (cause covid).

Mission Tokyo (Escape Time)

Et pour bien finir ce dimanche nous avons fini sur la Mission Tokyo chez Escape Time. Une partie des joueurs qui étaient allé faire Ernestine 2 nous ont rejoints et c’est donc à 8 qu’on part au Japon !

Notre mission est d’empêcher une transaction entre Vincent Lenoir (encore lui !) et les Yakuzas. Pour mener à bien notre objectif, nous devons nous rendre en 2028 à différents moments de la journée. Et c’est ce qui fait tout le charme de cette salle. On se téléporte entre le matin, le midi et le soir : la salle reste la même, mais l’ambiance et des éléments changent. C’est bluffant !

Les décors sont très bien réussis. On se croirait vraiment dans une petite ruelle de Tokyo.

PS : et si vous vous demandez qui est ce Vincent Lenoir, sachez que c’est l’ex-agent Alpha de l’agence Escape Time. Il est donc maintenant un traître qu’il faut arrêter à tout prix…

Conclusion

En résumé, notre weekend a été génial et on n’a pas vu le temps passer. On a vraiment apprécié de découvrir les différentes agences Escape Time.

Lorsqu’on termine une salle, nous n’avons pas seulement notre temps mais également des points. En effet, le système de points est notamment calculé par rapport au nombre de personnes dans l’équipe et au nombre d’indices donnés. Voilà de quoi donner encore plus de défis à relever ! On était heureux de voir que notre nom d’équipe s’affichait parfois en tête du tableau.

Vous l’avez compris, leurs salles et énigmes sont d’une grande qualité. On ne peut que vous les recommander !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.